La loi du 5 septembre 2018 crée un nouveau dispositif afin de redynamiser les modalités de formations ouvertes aux salariés : la reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A).

Le dispositif Pro-A permet aux salariés, notamment ceux dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies ou de l’organisation du travail, de favoriser leur évolution ou promotion professionnelle et leur maintien dans l’emploi à travers un parcours de formation individualisé alternant enseignements théoriques et activité professionnelle.

Pour l’employeur, Pro-A répond à deux besoins :

  • Prévenir les conséquences dues aux mutations technologiques et économiques ;
  • Permettre l’accès à la qualification quand l’activité est conditionnée par l’obtention d’une certification accessible uniquement en emploi, via la formation continue.

La reconversion ou la promotion par alternance s’inscrit en complément du plan de développement des compétences de l’entreprise et du compte personnel de formation (CPF). Mis en œuvre à l’initiative du salarié ou de l’entreprise, le dispositif Pro-A peut être mobilisé dans une optique d’évolution, de promotion professionnelle ou de reconversion.

À qui s’adresse la reconversion ou la promotion par alternance ?

Le dispositif Pro-A est destiné :

  • Aux salariés en contrat de travail à durée indéterminée (CDI) ;
  • Aux salariés bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion (CUI) à durée indéterminée ;
  • Aux salariés, sportifs ou entraîneurs professionnels, en contrat de travail à durée déterminée (CDD).
  • Aux salariés placés en activité partielle.

Quelles sont les formations éligibles à la promotion par l’alternance :

Pour pouvoir accéder à ce dispositif, ces salariés ne doivent pas avoir atteint un niveau de qualification sanctionné par une certification professionnelle enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et correspondant au grade de la licence.

Le dispositif s’étend sur une période de 6 à 12 mois et la durée de la formation est comprise en 15% (avec un minimum de 150 heures) et 25% de la durée totale de la période.

Quelle prise en charge possible ?

Retrouvez les informations sur la prise en charge sur ce lien le site du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ou auprès de l’OPCO.

Source : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-en-alternance-10751/pro-a