Le contrat de professionnalisation a pour objectif l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes par l’acquisition de savoirs théoriques en organisme de formation et d’un savoir-faire pratique au sein de l’entreprise.

Qui peut en bénéficier ?

  • Jeunes âgés de 16 à 25 révolus
  • Demandeurs d’emploi d’au moins 26 ans
  • Bénéficiaires du RSA, de l’ASS, de l’AAH ou d’un contrat unique d’insertion

Quel employeur ?

  • Secteur privé sauf les particuliers employeurs
  • Les groupements d’employeurs
  • Les entreprises de travail temporaire
  • Les employeurs saisonniers

Quels sont les types de contrat possible ?

  • CDD de 6 à 12 mois pouvant aller jusqu’à 36 mois pour les jeunes de 16 à 25 ans sans qualification, les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans inscrits depuis plus d’1 an à Pôle Emploi, les bénéficiaires du RSA, ASS, AAH ou d’un CUI et les personnes n’ayant pu réaliser l’ensemble des formations pour raisons médicales
  • CDI avec une période de formation de 6 à 12 mois en début de contrat pouvant aller jusqu’à 24 mois pour les jeunes de 16 à 25 ans sans qualification, les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans inscrits depuis plus d’1 an à pôle emploi, les bénéficiaires du RSA, ASS, AAH ou d’un CUI

Quelles sont les formations visées par le contrat de professionnalisation ?

Formations préparant à l’obtention de titres ou de diplômes :

  • Enregistrées au RNCP
  • Reconnues dans les classifications d’une convention collective nationale de branche
  • Certificat de qualification professionnelle

Le contrat de professionnalisation peut aussi s’adapter à d’autres types de dispositifs de formation. Retrouvez les sur le site du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion

Pour comprendre les différences entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation, vous pouvez consulter le site du service public

Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15478